• #2 Termes psychologiques: ne pas les confondre!

    Salut les cocos! Aujourd'hui, un cour assez spécial. Il ne vas pas parler du fin fond de la psychologie, mais de plusieurs termes propres à celle-ci. On voit par exemple partout le mot: psychopathe, fou, geek. Mais savez-vous réellement ce qu'ils sont vraiment? Et pourquoi vous vous identifiez à eux?

    Je fais cet article notamment parce que je commence à en avoir un peu (beaucoup) marre de voir sur les profils de tout le monde: grand(e) otaku/geek, légèrement folle sur les bords, grosse psychopathe... etc.

    Donc, pour que vous évitiez de passer simplement pour un ignorant, voilà ce que ces termes veulent dire:

    Ce qu'on retrouve partout, c'est surtout la folie. Alors, qu'est ce que la folie? Ce n'est pas une maladie mentale. Ceux qui disent cela sont dans le tord, puisqu'une maladie mentale est plus comme la trisomie, l'autisme et j'en passe. Tandis que la folie, c'est une dégénérescence. On ne né pas fou, on le devient. lorsque nous devenons fou, notre psychologie baisse. Ce que nous pensions être ignoble l'est de moins en moins, on s'habitue à des faits qui pour les autres sont immoraux, tandis que les fous vivent de cela. Pour éviter une dégénérescence, on fait d'abord appelle à un psychologue, chargé d'évaluer notre mental. Si cela s'aggrave, on interne le sujet atteint de la dite "folie" dans un hôpital, bâtiment chargé d'effacer d'éventuels symptômes de folie, éviter que cela ne s'aggrave et/ou la détruire. Si cela s'aggrave encore plus, cette fois c'est l'asile. L'asile à deux fonction: de un interner les fous, les vrais fous, ceux pour qui leurs psychologie n'est plus réparable, et guérir de manière un peu plus... violente ceux qui souffre d'une folie que l'on peut encore guérir.

    La folie en soi est de ne plus faire la différence entre le bien et le mal, faire ce que l'on veut sans retenu, tout simplement. Dès de très simples symptômes de folie, celle-ci est dangereuse, pour nous comme pour notre entourage. On peut être affecté par elle dans notre vie sociale: on manque de confiance en soi, on a peur de sortir, d'être en contact avec les autres, des problèmes dans notre travail... etc.

    Dans la folie, je dirais qu'il y a trois stades:

    La pensée, la parole et la mise en acte. Ces trois stades sont et resteront toujours dangereux. La folie étant une psychologie en chute libre, elle reste donc malsaine.

    La pensée: vous savez faire la différence entre le bien et le mal, de ce fait vous hésitez à parler. Vous savez que vos pensées sont violentes, vous les gardez donc pour vous même

    La parole: vous perdez peu à peu pied, plus vous parlez et plus vous creusez profond dans la folie. Vous hésitez à savoir si telle ou telle chose est bien, ou au contraire mal.

    La mise en acte: vous craquez littéralement. Vous avez besoin d'essayer, et vous ne savez plus faire la différence entre le bien et le mal. Vous voulez simplement essayer ce dont vous rêviez depuis longtemps. Vous vous faites plaisir en faisant ce que vous voulez, en sachant que vous semez la terreur mais vous vous en fichez.

    Voilà, ce qu'est la folie. Êtes vous donc fou? Non. Pas le moins du monde, et en plus vous ne savez même pas ce que c'est véritablement. Et ne venez pas me dire que c'est juste pour dire que l'on est un peu bê-bête, que c'est juste une façon de dire que l'on est parfois un peu bizarre sur les bords.... non. Vous n'êtes pas fou. Je ne sais pas vous, mais un fou qui porte un joli avatar coloré et qui pleure parce que l'un de ses amis quitte eklablog, de 11 ans seulement en écrivant en langage SMS, euh... où est l'erreur?

    J'ai donc parlé du psychopathe, n'est ce pas? Et bien non, vous n'en êtes pas un non plus. Alors pourquoi vous vous le proclamez l'être? Pour sortir du lot. Vous voulez que l'on vous remarque, que l'on comprenne  que vous êtes potentiellement "dangereux"...

    Cléo: tu reste calme mais on te sens particulièrement désespérée...

    Oui, parce que être un psychopathe, c'est être le troisième niveau, le stade atteint à son maximum. Et vous ne l'êtes pas. Donc cessez de vouloir jouer les rebelles ou grands nenfants, parce que vous paraissez juste pour des ignorants totals. Imaginez vous adorez un mangas, dont le héros s'appelle "X", vous connaissez tout de lui, et savez qu'il est froid et distant. Si un enfant super gentil, qui n'aime pas faire le mal, qui pleure pour un rien et qui aime ce faire des amis se proclamer pareil que "X", ça ne vous plairez pas, donc stoppez cette "mode" tout de suite.

    Ensuite, je ne vais pas parler du geek/otaku, pour la simple est bonne raison que je ne suis pas très spécialisée là dedans. Que cela vous plaise ou non, en fait. Vous connaissez la chanson, besoin d'un conseil vous m'envoyer un MP ou me demander dans les commentaires si dessous, et puis sur ceux, je vous dis salut les cocos!

    Justin: prenez peur devant moi! Je suis le plus grand psychopathe que le monde ait porter!

    Cléo: plutôt que de dire des âneries, va ranger ta chambre, enfant ingrat!


  • Commentaires

    1
    Dimanche 26 Juillet 2015 à 09:56

    tu as tout à fait raison ! ^^

    2
    Dimanche 26 Juillet 2015 à 09:57

    J'ai toujours raison quand ça parle de psychologie! 8D

    3
    Dimanche 26 Juillet 2015 à 10:06
    4
    Dimanche 26 Juillet 2015 à 10:11

    tu as et tu auras toujours raison ! vive Géoky !

    5
    Dimanche 26 Juillet 2015 à 15:07

    ^^

    Par contre, j'ai éviter de le mettre dans l'article, mais j'ai un peu mal moralement d'avoir dû parler des psy, hôpitaux et asile. Comme si les personnes que l'on internaient à l'intérieur ne doivent jamais voir la lumière du jour, condamné à vivre ensemble comme de simples chiens que l'on entasse au fond d'une cage...

    6
    Dimanche 26 Juillet 2015 à 16:08

    Vive les psychopathe !! *o*

    7
    Dimanche 26 Juillet 2015 à 16:15

    Euh.........?

    8
    Dimanche 26 Juillet 2015 à 16:25

    ouais je suis folle je sais...*se pend* XD

    9
    Dimanche 26 Juillet 2015 à 16:33

    Alors. T'as additionné DEUX mot dont je parle dans l'article en disant qu'il ne faut pas dire qu'on est fou ou psychopathe parce que c'est faux, je te tire mon chapeau.... X'D

    10
    Dimanche 26 Juillet 2015 à 16:43

    Ben quoi ? XD

    Moi j'aime bien sa m'éclate !

    Je ne le suis que a l'écrit ! pas en vrai *se pend*

    11
    Dimanche 26 Juillet 2015 à 16:44

    t'es pas folle Akira ! reviens à la vie bordel !

    12
    Dimanche 26 Juillet 2015 à 16:47

    ah bon ?

    13
    Dimanche 26 Juillet 2015 à 16:49

    Moi : Di-

    Akira : *met sa main sur sa bouche* Rien du tout tu va te taire ou tu va encore partir en sucette !

    14
    Dimanche 26 Juillet 2015 à 16:51

    Heure du décès?

    Cléo: 16:44.

    Moi: cause du décès?

    Cléo: par pendaison.

    #InspecteurBarnabé

    15
    Dimanche 26 Juillet 2015 à 16:52

    waoh ! *imprésionnée*

    16
    Dimanche 26 Juillet 2015 à 16:54

    Ah ah XD

    Akira : Bien jouer Géoky !

    Moi : *retire la main de Akira* C'est bon je me tait ! >.<

    17
    Dimanche 26 Juillet 2015 à 16:57

    ben ouais. C'est logique, mon cher Cléo.

    CLéo: *met ses lunettes de soleil avec une explosion derrière lui* yeah!

    18
    Dimanche 26 Juillet 2015 à 17:03

    Moi:arrête de te la péter Cléo.....n'empêche elles te vont bien ses lunettes ! ^^

    19
    Dimanche 26 Juillet 2015 à 17:03
    20
    Dimanche 26 Juillet 2015 à 17:05

    Cléo: °^°

    Moi: ne pleure pas... *prend Cléo dans ses bras*

    Cléo: ;_;

    21
    Dimanche 26 Juillet 2015 à 17:07

    Moi:oups.....désolée je retire tout ce que j'ai dis !

    22
    Lundi 10 Août 2015 à 23:17

    Tu as totalement raison sur les personnes qui se disent psychopathe ou folle, par contre Geek ou Otaku pas vraiment. J'en connais plusieurs qui se disent Geek et qui le sont vraiment et moi aussi, je suis une grosse Otaku... Ne me dites pas non, j'ai trop de manga, de figurine, de cosplay ou de poster d'idol et d'anime pour dire le contraire... J'ai même une couette avec Ciel Phantomhive dessus !! *o*

    Voilà, une bonne définition d'Otaku ! ... :D

    23
    Mardi 11 Août 2015 à 09:34

    Voilà! Ca c'est une otaku!

    24
    Mardi 11 Août 2015 à 10:54

    Bon j'avoue je n'ai pas de poster sur le plafond ! XD

    25
    Mardi 11 Août 2015 à 10:56

    :3

    Moi j'ai que des posters de Marilyn Manson, tellement que... ben on me les a déchiré et jeté parce qu'ils étaient trop explicits... T-T

    26
    Dimanche 6 Septembre 2015 à 19:14

    Pour les geek (pour t'aider ^_^) ce sont des personnes qui vivent seulement pour les jeux vidéos, qui ne sortent plus de chez eux et qui peuvent avoir des réactions violentes s'il n'y a plus d'électricité, par exemple. En général, ces personnes n'ont pas d'amis, seulement virtuelles, ne réussissent pas à l'école trop obnubilés par les jeux.

    Pour les otaku, c'est un peu la même chose que les geek, mais version manga/anime. Ce sont des personnes qui ne vivent que pour ça, qui n'ont pas trop d'amis, etc. Mais surtout, ce qui les différencie, ce sont leur amour pour certains personnages. Ils ne différencient plus trop les personnes réelles et irréelles. Leur héros/héroïne favori devient réel. Enfin, la véritable définition d'otaku, c'est ça.


    Maintenant, tout le monde se dit otaku et geek, alors que jouer aux jeux vidéos et lire des mangas ne signifient pas cela.

    27
    Dimanche 6 Septembre 2015 à 19:19

    Merci de ta compétence, jeune padawain! <= je sais pas si sa s'écrit comme ça, mais c'est pas grave! 8'D

    28
    Dimanche 6 Septembre 2015 à 19:25

    ah bein maintenant je sais se que je suis !

    29
    Lundi 7 Septembre 2015 à 07:48
    30
    Dimanche 20 Septembre 2015 à 16:36

    Mes excuses d'avance pour ce pavé (et les potentielles fautes).

    Alors, j'aimerais revenir sur quelques points de cet article, sur lesquels je suis en d’accord. Loin de moi l'idée de faire des reproches, ou d'imposer ma vision du monde, même si en m'exprimant on pourrait le croire. Il s'agit de ma vision du monde, et je ne vais pas épiloguer sur la liberté d'expression et tout le bordel qui va avec.

    Donc, pour ma part, tu dis "une maladie mentale est plus comme la trisomie, l'autisme et j'en passe".

    Pour ce qui est de l'autisme, c'est un trouble mental. J'ignore si l'on peut dire qu'il s'agit d'une maladie mentale, car cela reviendrait à dire que c'est un "malade mental". Bien entendu, tout dépend de ce que l'on sous entend par "malade mental". Et pour ce qui l'ignore, les autistes sont des gens bien plus intelligents que ce que la majorité des personnes s'obstinent à croire. Ce paragraphe est plus à l'intention des gens qui pensent qu'être "autiste" c'est être con et non pas à toi, Laughing Jack.

    Par contre, pour ce qui est de la trisomie, je suis moyennement d'accord. Une maladie mentale ? Hm... à l'origine, le syndrome de Down (trisomie 21), est une maladie chromosomique, d'où son nom qui signifie "trois chromosomes sur la paire 21" (même avec un chromosome en plus ou en moins, cela s'appelle "paire"). Et c'est cette anomalie chromosomique qui est à l'origine des troubles cognitifs observables.

    Donc, pour moi, ce n'est pas à proprement parlé une maladie mentale.

     

     

    La folie... "la folie des grandeurs", "un grain de folie", "aimer à la folie", il s'agit plus ici d'aller à "l'extrême" ou d'être déraisonnable. Une personne se disant fou ou folle, ne le dit peut-être pas pour son état mental mais pour ses goûts, ce qu'il fait. Un pâtissier qui fait des gâteaux démentiels, un physicien qui réalise des expériences on-ne-peut-plus inimaginables et pourtant réaliste, s'il se dit fou, l'est-il pour ce qu'il est ou pour ce qu'il fait ou aime ?

     

    Une personne qui prend comme pseudonyme "the Joker", "Jeff the Killer" ou encore "Laughing Jack", le fait-il car il se sent être un psychopathe, parce qu'il aime l'histoire ou parce que le personne est charismatique ?

    Un enfant qui se dit être "Batman", "Luffy" ou encore "Sacha", le fait-il parce qu'il croit être comme lui, car il voudrait être comme lui, parce que c'est un jeu ou parce qu'il l'admire ?

    Quelqu'un se disant psychopathe, est-ce parce qu'il a déjà tué, parce qu'il aime cet univers de la démence, de l'évolution mentale que l'on retrouve dans certains personnes fictifs tels que le Joker ou Thérèse Raquin, pour se donner un style, une autre dimension ou pour avoir un petit délire ?

    Alors, peut-être que ça déplaît à beaucoup de vulgariser ces termes, d'avoir des délires dessus mais je ne pense pas que tous ceux-là soient ignares. Et puis, la vulgarisation on la retrouve aussi dans "va te pendre", "je vais te buter", et j'en passe. Des expressions aux connotations meurtrières mais vulgariser que l'on entend dans la vie courante.

     

    Et puis soyons clairs, un psychopathe ne se vendra jamais à la police ou à quiconque, même en se recevant un pain au chocolat appelé "raison" (mais il se peut qu'il avoue ses meurtres si on le capture).
    Un psychopathe, qu'est donc ? Un Sherlock Holmes sans scrupules (ou un détective sans scrupules, pour généraliser).

    On peut se dire Dark Vador, pourtant on a pas de sabre laser, on peut se dire Voldemort, pourtant on a pas de double visage, on peut se dire Slenderman, pourtant on dépose pas de feuilles la nuit, on peut se dire Yuno Gaisai, pourtant on n'a pas de journal du futur, on peut se dire la Reine de Cœur, pourtant on est pas à la tête d'un jeu de carte, on peut se dire Peter Pan, pourtant on ne vit pas au paradis.

    On peut avoir tant de figure du mal, de la cruauté, de la folie, comme pseudonyme, mais "psychopathe", c'est non ?
    Pourtant, c'est du pareil au même. Vous voyez en face d'un père qui vous coupe la main, en face d'un autre qui veut notre mort, en face d'un mec qui nous tue on ne sait comment, d'une fille qui veut vivre avec nous au prix de nous assassiner encore et encore, en face d'une dame qui a le souhait de vous couper la tête, ou en face d'un enfant sadique et cruel qui refuse de grandir ? Non. Et pourtant, c'est plus acceptable que d'avoir "psychopathe" comme pseudonyme.

     

    Ensuite, pour otaku et geek (Petit Lu en a donné une signification), oui les termes ont été vulgarisé. A l'origine, tout comme la bibliomanie, ça influence notre vie sociale, au point de ne presque plus en avoir. L'on vie de sa passion, à l'état extrême (enfin, certains savent être "raisonnables").

     

    Je ne tenais pas à t'offenser. Mais, sans avoir l'intention, c'est le cas, puisque tu es l'auteur de cet article. Je ne tenais pas à t'offenser mais quand j'ai dis "Laughing Jack" qui est une creepypasta et aussi ton pseudo, je te visais (sans prétendre avoir donner la bonne justification de ton choix de pseudo dans les questions).

    Ensuite, quand j'ai lu le titre, je pensais au départ lire les différences entre "bipolaire/lunatique", quelque chose comme ça. Car pour le coup, quand les personnes se disent "bipolaires", elles pensent réellement donner un synonyme de lunatique.
    Hors, la bipolarité est un trouble psychologique (il en existe 5 types), où l'on peut retrouver comme symptômes l'automutilation, les pensées suicidaires jusqu'au passage à l'acte.
    Tandis que le lunatisme n'est rien d'autres qu'un trait de caractère où la personne nous aime bien un jour, puis après non, où elle est gentil, et ensuite c'est un petit diable. Les paroles de la chanson "Lunatique" de Jennifer, explique plutôt bien ce que c'est.

    Ou alors, la différence entre anorexie et anorexie mentale, etc...

    Enfin, je m'attendais à ça, et comme 2nd article, pour parler d'autres confusions, ça pourrait être bien. Prendre des mots qui sont bien dans le jargon de la psychologie que l'on a tendance à confondre sans le savoir.

    Je m'excuse aussi que ce commentaire soit le premier sur ce blog. J'adore tout comme toi ce qui est en rapport avec la psychologie (d'ailleurs, je me destine à travailler dans ce milieux), par conséquent cette rubrique m'a attirée et en lisant cet article, j'ai voulu répondre.

    Mon but n'est pas d'être en désaccord et créer polémique avec tout. Au contraire, je te dis merde (la tradition le veut) et bonne continuation pour la suite :)

    31
    Dimanche 20 Septembre 2015 à 19:00

    Ah, ma petite Tsun! Tu ne m'offense pas du tout au contraire, je trouve ton commentaire très pertinent!

    L'autisme comme la trisomie et d'autre (je dis d'autre car je pense qu'ils y en existe d'autre, la vie...~) et oui, ce sont des maladies mentales.

    Je m'explique: la trisomie agit sur le chromosome 21 en le triplant, ce qui n'est pas normal. Et cela agit donc sur le cerveau, donc le mental. Car il ne faut pas confondre le mental et le cerveau. Un trisomique ne verra pas ses parents comme nous les voyons. Un autiste, c'est pareil. Y'en a un qui voyait tout en chiffre, résultat quand tu lui demandait quel jour il était né, il te répondait "Je suis né un jour bleu". Parce que le bleu était lié au chiffre de sa naissance et ne me demande pas lequel je ne sais pas! Donc comme le trisomique, il ne voyait pas ses parents de la même manière. Donc mentalement, oui, ce sont des maladies qui touchent le mental, donc ce sont des maladies mentales.

     

    Pour ce qui est de la folie, au départ c'était véritablement pour expliquer la chute psychologique d'un être vivant. Ensuite, cela à signifier qu'on était assez fou pour faire ce genre de chose parce que cela nous anime. Et puis il y a celui utiliser comme hyperbole pour signifier qu'on étai capable de plein de chose pour une personne ou quelque chose. Mais ceux d'aujourd'hui ce taxe d'être fou dans le sens où ils sont un peu con-con. Soit la première option, sans trop savoir ce que c'est. Et c'est super dommage parce que oui, ils sont ignorants. Un véritable humain sait que se taxer d'être fou c'est de ne pas être bien mentalement. On me traite de folle. Est-ce que j'en suis vraiment une? Euh... non. Non non non non non. Mais bon, si ça les éclates de se taxer d'être Charles Manson, c'est pas mon problème. Désolé, mais leurs crises pré-pubertes attendront, moi je fais en sorte d'être cultivé.

    Ensuite rien ne sers de le préciser! J'avais compris que j'étais visé! ^^ Si j'ai choisi Laughing Jack, c'est parce que je l'adore à un point inimaginable. Parce que:

    -C'est un clown

    -Il adore les sucette

    -Il adore la torture

    -Ses méthodes sont original

    -A la base c'est un jouet

    Donc quand vous réunissez ses critères, vous pouvez être sûr que je vous adore. Donc moi, personnellement, je le fais pour faire honneur à mon cher ami, pour vous le faire connaître par la même occasion, pour vous donnez une image de ce que je peux être et aussi pour le fun, parce que c'est vrai qu'il est génial!

     

    Ensuite, pour ce qui est du psychopathe... ce n'est pas seulement tuer, c'est anéantir, détruire, et marquer les esprits. Pour un psychopathe, faire ce qu'il aime, "jouer" comme il le fait est un art qu'il faut respecter. C'est pour cela qu'il y aura toujours les mêmes méthodes.... ou non! Un psychopathe peut varier pour emmener sur d'autres pistes, un psychopathe peut être subtil, sournois, pas forcément sadique, mais c'est comme un gosse que tu enferme dans une pièce remplie de jouet. Tu comprends? Un psychopathe à voulu faire 64 victimes simplement parce que le chiffre corespont aux nombres de cases sur un échiquier!! Tu te rend compte? Pas pour tuer des gens qu'il déteste, pour se venger ou autre! Simplement pour rendre hommage à son jeu favori!! Tu imagines?!

     

    Pour ce qui est de la bipolarité, c'es vraiment pas sympa. Pas sympa de rire comme une taré et vouloir disséquer les lézards près de chez moi pour ensuite vouloir mourir en voyant le petit vertébré mort qui me mettait en extase à la vue de ses organes vitaux. Les autres ensuite te traitent de schizophrène sans vraiment savoir, de tarée, de folle, donc bon. Y'a beaucoup plus fun dans la vie que de rire et d'aimer cette dernière pour une seconde après se sentir aussi vide qu'une coquille....

     

    Travailler dans la psychologie? Génial! J'en connais une autre qui veut devenir criminologue! Et dois tu veux devenir quoi? Parce que... beaucoup de mes amis voient des psychologues qui font simplement leurs travails. Moi, je le ferais aussi. Mais je n'enverrai personne dans un hôpital ou un asile. Peut-être que je me trompe, que c'est une erreur. Mais je ne traiterait pas les gens de cinglé devant leurs parents pour que ceux-ci est alors honte de-même. Je ne ferais pas tout le monde que les psys m'ont construit autour de moi avec des duplos pour te faire comprendre que tu reste un gamin, un gamin docile qu'ils peuvent modeler comme une pâte à modeler. Tu vois où je veux en venir? Être psy, c'est aider les gens qui sont mal pour moi. Pas les couler en les enfermant dans une brique blanche pour essayer d'en faire un mouton docile, ce que les autres appellent être normal.

    32
    Dimanche 20 Septembre 2015 à 23:24

    Tant mis, si tu trouves cela très pertinent.

    Pour ce qui est de la trisomie, il est vrai que de cette façon, l'on peut dire que c'est une maladie mentale. Mais, dans mon esprit, une maladie mentale n'a pas besoin de prédisposition chromosomiques pour être considérée comme telle. Donc si intervention chromosomique il y a, alors c'est une maladie chromosomique.

    Cependant, je n'ai pas le savoir entre les mains, et peut-être que la juste définition de maladie mentale, comprend comme critère "l'atteinte au mental", peu importe s'il s'agit de l'environnement, des chromosomes et je ne sais quoi encore.

    Personnellement, si l'on me dit folle, je répondrais "pourquoi pas". Comme l'on peut dire de Tesla ou de de Travis Pastrana et la troupe de Nitro Circus (je vous laisse admirer : www, la musique pour ceux qui la trouve classe : www), et j'en passe. Bien entendu, je n'ai rien en commun avec ces gens-là, mais j'aimerais faire quelque chose d'incroyable *-* et c'est pour cela que je veux faire partie des gens qui ont la folie des grandeurs !

     

    Les psychopathes, c'est cet univers du démentiel. Si quelqu'un se dit l'être, c'est qu'il doit aimer cette dimension. On a l'impression qu'ils sont "d'ailleurs" et pourtant ils nous entourent.
    D'ailleurs, tu ne regarderais pas les vidéos de LinksTheSun ? Et tu n'aurais pas regarder le point culture sur les Céréal Killer ? (la faute est volontaire).

    J'avais ne pas trop comprendre ton avant dernier paragraphe. Hum, je disais juste que les personnes ignoraient qu'être bipolaire n'était pas un synonyme de lunatique (je le redis, au cas où).

     

    Alors, si tu veux envoyer quelqu'un dans un hp, renseigne-toi auprès des gens qui sont internets comment ça se passe. J'ignore s'il y a des hp "correctes" mais si tu cherches sur le net, tu peux trouver des témoignages d'internements forcés comme celui-ci : www. Donc, vérifie auprès des principaux concerner pour savoir si l’hôpital fait correctement son travail avant d'y envoyer quelqu'un. Peut-être que l’hôpital sera sans reproche mais on ne sait jamais. Pour le coup "mieux vaut prévenir que guérir" est on ne peut plus réaliste et on ne peut plus à méditer.

    J'avoue avoir un peu de mal à te suivre.

    Sinon, oui j'aimerais travailler dans le domaine de la psychologie. D'après un conseiller d'orientation, il y aurait 3 catégories de psychologies (le terme de catégorie est mal choisis) :
    - la psychologie analytique (psychanalyse)
    - la psychologie clinique (le psy de tous les jours)
    - la psychologie cognitive (comprendre les processus d'accisition, donc mémoire, langage, etc...)

    Personnellement, quoi qu'il advienne, je tiens à garder un lien avec le monde de la psychologie. Donc, je deviendrais psychanalyste, étant donné que la seul contrainte est d'avoir vécu une psychanalyse. Après, on peut faire n'importe quel métier à côté, c'est pas un problème.

    Sinon, le domaine de la psychologie cognitive (www) m'attire tout particulièrement et par extension les sciences cognitives (www).

    Après, je n'ai pas fais assez recherches pour savoir exactement faire dans les sciences cognitives.

    Ensuite, peut-être qu'au final, je deviendrais psychologue (et psychanalyste quoi qu'il advienne). Effectivement, la vulgarisation du psy qui est de répondre par des questions n'est pas fausse, mais il faut comprendre pourquoi. Le psy, logiquement, essaie de nous faire parvenir à un aboutissement de la pensée, à une prise de conscience. Il ne donnera pas la réponse sur un plateau d'argent et il faut aussi qu'il apprenne à connaître le patient. Et il ne m'a pas fallut chercher sur internet ou dans des livres, pour le comprendre.

    Il faut que le psy fasse connaissance avec le patient, de ces maux, etc... donc, c'est normal qu'il pose des questions.

    Cela m’intéresse aussi, la psychologie clinique. En réalité, tout ce qui touche de près ou de loin à la psychologie m’intéresse.

     

    Et aussi, je conseillerais aux gens qui sont intéressés par la psychologie (et donc à toi aussi), ces quelques livres :

    - La princesse de Clèves de Mme de la Fayette - considéré comme le premier roman psychologique. Je ne l'ai pas lu, alors pourquoi le conseiller ? Et bien, j'ai prévu de le lire, pour le but suivant : comprendre pourquoi certains le considèrent comme le premier roman psychologique, tout simplement. Je pense que ça peut être un bon exercice

    - des écrits de Piaget. Je n'ai aucun exemple, mais le conseiller d'orientation m'avait dit que pour une première approche, ça peut être bien. Je n'ai encore rien lu de cet homme, j'ignore donc le niveau (mais l'on m'a certifier que Freud pour commencer, c'était pas une bonne idée).

    - Thérèse Raquin ou d'autres romans de Zola. En effet, il étude l'évolution mental des protagonistes, l'influence qu'ont les origines et l'environnement. Donc, c'est toujours ça de lu. Et je l'ai étudiée quand j'étais en 2d (il y a 2 ans), et c'est simple à lire.

    - Du côté de chez Swann de Marcel Proust. Donc, notre petit Marcel "s'introspecte" à travers le personne de Swann. Il s'agit d'un roman autobiographique. Je vais l'étudier cette année (j'ai redoublé ma 1ère, c'est pour cela que je réétudie des textes). L'année dernière, j'avais juste étudié le passage de la madeleine de Proust, où Proust fait l'évocation de la mémoire sensorielle (car jusqu'à ce passage, on ne savait pas que ça "existait"). Après, j'ignore quel niveau de français il faut pour comprendre qu'il s'agit d'introspection.

    - Le testament des abeilles de Natacha Calestrémé. Alors, il s'agit d'un roman policier, j'ignore si c'est de la grande littérature. Mais dedans, l'un des personnes, un psychiatre, fait le profilage d'un certain Eliaz. L'auteure s'est fait conseiller par une psychothérapeute, et un psychiatre, histoire que le profilage soit on ne peut plus réaliste et "fiable".

     

    Après, je ne prétends pas donner les meilleurs livres à lire. Surement que ça ne plaira pas, mais ça peut toujours intéresser. J'ignore aussi quelle mentalité, quel niveau en français, en psychologie il faut y avoir pour comprendre les textes de Piaget ou de Proust.

    Donc, au pire, lire ces textes dans un an ou deux. Qu'importe, le principal est de les comprendre pas de se bourrer le crâne avec.

    33
    Lundi 21 Septembre 2015 à 07:32

    Bah, maladie mentale cela inclus les personnes touché au cerveau et celle dont le mental est différent. Il n'a pas baissé comme un fou, mais il est différent.

     

    Je connais LinksTheSun que j'aime regarder, oui, mais je n'ai pas vu cette vidéo qui semble être fine en humour rien qu'au titre, bon sang! 8'D

     

    J'ai un copain qui vient tout juste de sortir d'un hôpital, c'est la grande teuf pour lui! Plus de soignants qui le harcèlent, plus de restriction, plus être obligé de rester enfermé... etc. De ce que j'en sais, ce ne sont pas forcément l'hôpital qui est mauvais, mais les méthodes utilisé dans TOUS les hospices! Donc... non.

    J'ai une grande capacité à cerner les gens et en faire c que je veux une fois fait. Ce garçon là m'avait pété une durite pour une peine de cœur, rien qu'hier. Il m'avait crié dessus. Et pourtant, en même pas un message, j'en avais reçu un autre d'une fille qui était aussi copain avec ce garçon me disant que ce dernier lui fessais peur parce qu'il n'avait jamais été aussi content! Et pouf, il était plus triste, j'avais réglé son affaire.

    Je suis d'accord avec toi, avec le patient ça ne doit être avec nul autre! Fait du théâtre, met toi dans la peau de beaucoup de personnages sans tomber dans la caricature et tu comprendra chaque chose de chaque personnes ou chaque être vivant. Et c'est pas des connerie! Plus tu te met dans un personnages qui n'est pas toi, plus tu anticipes. Si tu fais un travail dans la psychologie, tu dois t'adapter à ce que veux que tu sois le patient. Il aura beaucoup plus confiance, mais si tu essaye et que cela ce voit trop que tu joue la comédie, il risque de ne rien dire du tout.

    Je les lirais! 8D

    Et toi... fais du théâtre, amuse toi à être quelqu'un que tu n'es pas! Tu les codes sont permis et y'a pas de triche! Que demander de plus?

    34
    Vendredi 25 Septembre 2015 à 22:21

    En gros, tout dépend de ce que l'on entend par "maladie mentale".

    J'ignore en quelle classe tu es, si tu es plus âgée ou jeune que moi, mais (c'est un conseil) essaie de faire attention à ta façon de t'exprimer. Alors rien de vulgaire dans ton commentaire, loin de là c'est juste que "celle dont le mental est différent" peut être mal interpréter. Étant donné que tout le monde a un mental différent, cela signifierait que celui qui diffère trop de celui des autres est malade, hors il peut tout simplement avoir une autre vision des choses.

    C'est juste une remarque, un conseil, rien de bien méchant.

    Bah, il a mis "Serial killer", c'est moi qui est dit "Céréale killer" (jeu de mot de ma part, un peu con).

    L'hôpital est certes un bâtiment. Mais lorsque je dis "vérifie auprès des principaux concerner pour savoir si l’hôpital fait correctement son travail", je sous-entends par "hôpital", les personnes qui y travaillent et par conséquent les méthodes employées. D'ailleurs, il me semble qu'il y a une figure de style pour ce procédé là (mais je ne me souviens plus de son nom).

    "J'ai une grande capacité à cerner les gens et en faire c que je veux une fois fait.", toujours avec ma remarque du début, on pourrait croire que tu dis que tu sais manipuler, que tu manipules les gens, mais dans le sens péjoratif. Car oui, l'on peut manipuler sans que cela ne soit méchant. Là preuve, tu dis que tu as réussi à calmer le mec en question car tu l'avais cerné et tu connaissait la méthode pour l'apaiser.

    Je vois ce que tu veux dire, et toujours avec ma remarque (je suis désolée de le répéter tout au long de mon commentaire), quand tu dis "Et c'est pas des connerie! Plus tu te met dans un personnages qui n'est pas toi, plus tu anticipes. Si tu fais un travail dans la psychologie, tu dois t'adapter à ce que veux que tu sois le patient. Il aura beaucoup plus confiance, mais si tu essaye et que cela ce voit trop que tu joue la comédie, il risque de ne rien dire du tout." on a presque l'impression que tu dis qu'il faut être quelqu'un d'autre pour que le patient soit en confiance, en gros dit comme ça on dirait qu'il faut être "hypocrite" (surtout dans ta dernière phrase).

    Hors, j'ai compris que tu parlais d'être empathique, savoir ce que ressent, se mettre à sa place, pour le comprendre et savoir ce qu'il va dire. Par contre, je n'essaierai pas de "jouer la comédie" si je puis dire. Je préfère être moi-même tout en comprenant la personne. Sachant que j'ai un esprit assez ouvert, et étant assez empathique, je devrais pouvoir y arriver sans porter un masque pour le patient.

    Pour ma part, non je ne fais pas de théâtre. J'en avais fait comme enseignement d'exploration en seconde et avait beaucoup aimé. Étant plus jeune, je voulais faire actrice car c'est un peu comme dans les livres, ça nous permet d'avoir une expérience que l'on aurait jamais dans la vraie vie, puisque l'on peut être n'importe qui et pour notre propre plaisir.

    Je suis désolée de prendre autant de temps à répondre, mais j'aime bien cette discussion. Du coup, j'essaie de faire des messages construits (mais vachement long, désolé).

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :